Le cahier des charges Bio Cohérence concerne les professionnels qui souhaitent utiliser la marque, à savoir les producteurs, transformateurs et distributeurs de produits biologiques.

Notre cahier des charges est voué à évoluer dans le temps. C’est la mission de la commission de rédaction du cahier des charges d'adapter cet outil aux remontées du terrain, de couvrir de nouveaux domaines si cela est nécessaire et de modifier certains points si de nouveaux éléments techniques apparaissent.

Les modifications apportées se font dans le respect des principes de la charte Bio Cohérence. Celle-ci reste le fil conducteur de la démarche.

Les plus du cahier des charges

Le cahier des charges Bio Cohérence comporte uniquement des règles qui s’ajoutent au règlement européen des productions biologiques, garantissant une exigence et une cohérence renforcées.

La certification bio officielle est un pré-requis pour obtenir la marque Bio Cohérence.

Le cahier des charges est organisé en différents chapitres. Les adhérents sont amenés à consulter celles qui les concernent suivant leurs activités :

Les principes du cahier des charges

Voici concrètement quelques exemples de garanties Bio Cohérence :

  • Fermes 100 % bio (ou en conversion) : la mixité bio et non bio interdite.
  • Limitation de la taille des élevages
  • Critères sur le bien-être animal : encadrement des conditions de transport et d’abattage, lieux de vie adaptés, etc.
  • Pas de cultures de contre saison, interdiction des serres chauffées
  • Distribution des produits Bio Cohérence en local, vente directe ou en magasins spécialisés bio
  • Produit et transformé en France
  • Interdiction des semences génétiquement modifiées (OGM – CMS)
  • Social : interdiction du recours aux travailleurs détachés
  • Etc.

Pour aller plus loin :