En 1984 André Chatenoud, vigneron à Lussac (33), reprend le domaine familiale. En 2002 il décide de le convertir en agriculture biologique. Il produit actuellement du cabernet franc, du merlot et du sauvignon gris. Il rejoint Bio Cohérence en 2014.

Ses vins labellisés Bio Cohérence : Château de Bellevue 2010 et 2011, Les Griottes 2011, Sauvignon gris 2013.

 www.chateau-de-bellevue.com

Décrivez vos vins en quelques mots.

Je fais un blanc sec à base de sauvignon gris AOC Bordeaux et un rouge AOC Lussac Saint-Emilion. Je cherche à faire des vins les plus naturels possibles et les plus agréables possibles pour le plaisir du consommateur.

Pourquoi avez-vous décidé d’adhérer à Bio Cohérence ?

 Bio Cohérence me semble être la marque bio qui colle le plus à ce que doit être un vin bio. C'est une charte exigeante, donc bonne pour nos clients exigeants, mais le plus c'est sans aucun doute que pour la première fois, il y a une LMR* pour le vin.

 * limite maximale de résidus. Bio Cohérence ne labellise des vins pour lesquels les résidus de pesticides cumulés ne dépassent pas 5 μg/kg.

 Selon vous, qu’est-ce qu’un vin Bio Cohérence ?

 Un vin de vigneron artisan, un vin sincère.

 Quelles sont les différences avec un autre vin bio ?

 La LMR d'abord, mais aussi le fait que cette charte ne peut pas être suivie par des industriels qui piratent le bio classique.

 D’après vous quels sont les points du cahier des charges de Bio Cohérence qui intéresseraient le plus les vignerons ?

 Les LMR et une vinification la plus naturelle possible. Mes clients sont très sensibles à la notion de vin naturel, ayant peu de sulfites notamment.
Bio Cohérence y répond en ayant un cahier des charges strict. Lorsque la marque sera bien identifiée par les consommateurs, elle devrait alors se développer pour devenir une référence de qualité.

  Qui sont vos principaux clients ?

 L’export pour 50% (USA, Australie, Québec, Suisse, Norvège, Suède, Belgique, Pays-Bas, Japon, Angleterre), 40% aux cavistes en France et 10% aux particuliers.